Ce qu’il s’est passé chez Patrimmoine au 4e trimestre 2018

Cela va bientôt faire quatre mois que nous nous sommes lancés dans le développement de l’application Patrimmoine. Notre objectif : vous aider à identifier les meilleurs opportunités d’investissement locatif. Comment ? En développant une solution qui référence et analyse la rentabilité de tous les biens disponibles à la vente en France. Voici un petit point d’étape après un gros trimestre de travail.

Côté technique

Le site Patrimmoine

Vous ne le savez peut-être pas, mais avant de nous lancer sur le développement de notre application, nous étions sur un autre projet : nous travaillions sur une approche un peu particulière du métier de marchand de biens. Notre proposition de valeur initiale était de profiter de la période de commercialisation d’un bien pour le rénover. C’est à dire ? Plutôt que de faire l’acquisition du bien en vue de le revendre avec une marge (façon dont travaille un marchand de biens traditionnel), nous proposions aux vendeurs de biens immobiliers à rénover de commercialiser leur bien sur la base de nos plans/rénovations et de partager la marge additionnelle générée par notre travail avec eux.
Notre tout premier site internet véhiculait donc ce message, ce qui était bien loin de l’édition de logiciels et de l’investissement locatif. Septembre 2018 a donc en partie été consacré à la refonte de notre site internet.
Patrimmoine investissement
Pas de gros changements sur le design, mais une refonte complète de nos contenus (propositions de valeurs, tarifs, business model…). Si vous souhaitez jeter un oeil, c’est par là.
Et pour ceux que ça intéresse de savoir comment on passe de marchand de biens à éditeur de logiciel, vous pouvez lire cet article dans lequel on raconte la genèse de l’app Patrimmoine.

L’application Patrimmoine

La founding team de Patrimmoine étant déjà composée d’un profil technique, il ne nous a pas fallu longtemps pour nous lancer dans le développement de l’application.
La raodmap initiale :

  • Septembre : validation du design (en parallèle de la refonte du site internet)
  • Octobre : version fonctionnelle avec les biens provenant de SeLoger
  • Novembre : récupération des biens de tous les portails d’annonces immobilières
  • Décembre : ouverture de la beta

La version plus fournie de cette roadmap donne ça (chaque ligne représentant une étape du développement) :
étapes raodmap patrimmoine
Fin Septembre, le design de nos écrans principaux était posé :

  • home/dashboard de l’application
  • page recherche avec le listing des biens
  • page « annonce » montrant la performance de chaque bien

Il ne nous restait donc plus qu’à rentrer dans le dur ! Nous allions donner vie à notre bébé 😍

Nous sommes maintenant presque mi-décembre ; la version fonctionnelle est achevée et nous commençons à analyser d’autres annonces que celles de SeLoger.
Oui, oui, nous sommes en retard. Un peu plus d’un mois pour être honnête… Rien de bien dramatique hein, cela arrive souvent quand on se lance sur ce genre de projet. On travaille deux semaines sur le développement d’une fonctionnalité, et quand on passe à l’étape suivante, on s’aperçoit au bout de quelques jours de boulot qu’il faut revenir à l’étape précédente pour reprendre une partie du code. Que du bonheur !
À cela s’ajoute aussi le fait que pour pouvoir mettre un peu de beurre dans les épinards, nous prenons encore quelques missions annexes (on boostrappe comme on dit dans le jargon startup).
Le côté positif : tout cela génère plein de frustrations positives qui nous donnent envie de nous surpasser !

Côté business

Nous n’avons pas chômé non plus. Certes notre application n’est pas encore disponible, mais attendre qu’elle le soit pour commencer à s’y mettre serait trop bête, non ? Du coup, nous avons réparti notre temps sur différentes tâches (en plus de la partie produit présentée au-dessus).

Analyse d’opportunités d’investissement

Nous n’avions pas encore notre application, mais nous avions notre modèle Excel ; celui qui a inspiré la création de l’application. Pour analyser un bien, nous devions naviguer sur au moins cinq sites différents ! Un processus manuel et fastidieux, mais cela avait le mérite de nous faire monter en expertise sur certains secteurs que nous maîtrisions moins.
Voilà à quoi ressemble ce fameux modèle. Sexy, hein !
calcul rentabilité biens patrimmoine
Une application qui analyse en temps réel tous les biens disponibles à la vente aurait clairement été un plus, mais nous sommes fiers d’avoir analysé plus de 150 biens depuis début octobre, soit environ une quinzaine par semaine.

Beaucoup de téléphone

Éh oui, du téléphone. Au début, pour parler de l’application et du service premium que nous souhaitions proposer. Nous n’étions pas dans une démarche commerciale mais plus en recherche de feedbacks :

  • quelles étaient, selon nos interlocuteurs, les étapes d’un investissement réussi ?
  • quels étaient les principaux problèmes rencontrés lors de précédents investissements ?
  • existait-il des outils/services qui permettaient de palier à ces problèmes ?
  • qu’est-ce qui pouvait freiner de potentiels investisseurs dans leurs démarches ?
  • et bien sûr, des avis sur l’offre Patrimmoine !

Une grosse cinquantaine de coups de fil plus tard, nous avons appris plein de choses et les retours sur Patrimmoine sont très prometteurs 🙂

Nos premiers deals

À force de parler de Patrimmoine, nos avons commencé à avoir des demandes (malgré l’absence de techno). Du coup, comme la logique était de boostrapper les premières étapes de notre développement et que nous passions beaucoup de temps à analyser des biens, nous avons dit oui 🙂
D’ailleurs, si cela vous intéresse aussi, c’est par ici 😉
[contact-form-7 404 "Not Found"]

Du contenu

Nous avons aussi profité des ces derniers mois pour écrire un petit peu. Clairement moins que l’objectif initial qui était de deux articles par semaine (soit environ vingt quatre articles), mais nous avons quand même réussi à écrire une douzaine d’articles depuis septembre. Next step: réussir à tenir le rythme de deux articles/contenus par semaine.
Nous vous invitions à naviguer un peu sur le blog Patrimmoine pour découvrir nos contenus. Nos préférés :

 

Et plein d’autres choses :

  • beaucoup de veille (au moins 1h par jour)
  • quatre bouquins sur l’investissement immobilier
  • beaucoup de temps à identifier les meilleurs sources de données
  • un peu de social media (bah oui, il en faut bien !)
  • nos premiers vêtements Patrimmoine : polos, t-shirts, hoodies et shopping bags. Oui, nous sommes contents 🙂
  • etc…

En avant première, nos tenues pour 2019 🙂
tshirts hoodies et shopping bag Patrimmoine by kymono
Merci à Kymono pour ce beau boulot !

It’s alive !

Création de la société Patrimmoine

Last but not least… Nous avons créé Patrimmoine. À force d’avoir des demandes, il fallait bien se donner les moyens de prendre nos premiers mandats en notre nom 🙂

Patrimmoine est officiellement immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés depuis le 20 novembre 2018, sous le Siren 843 951 542 !
Son objet social : agence immobilière ET éditeur de logiciel. Pourquoi ces deux objets ?

  • éditeur de logiciel : nous développons et commercialisons une application
  • agence immobilière : à travers nos offres (cf nos tarifs pour plus de précisions), nous chassons des biens immobiliers pour le compte de tiers. Et ce métier, seul un agent immobilier peut le faire (l’agent immobilier est une profession réglementée).

 

La carte professionnelle d’agent immobilier

Nous le disons juste au dessus, l’agent immobilier est une profession réglementée. Cela nécessite une inscription au Centre des Formalités de la Chambre du Commerce et de l’Industrie qui valide (ou non) le statut et délivre une carte professionnelle attestant l’aptitude de son bénéficiaire à exercer la profession.
Il existe quatre types de cartes en immobilier : transaction sur immeubles et fonds de commerce, gestion immobilière, syndic et marchand de listes.
Patrimmoine a les deux premières (transaction et gestion).

Next steps

« Y a plus qu’à » comme on dit. 2019 sonnera le début des festivités. Au programme :

  • Tester l’application : un jeu d’aller-retour va se mettre en place avec les premiers utilisateurs. Nous serions tentés de les appeler les happy few, mais nous sommes aussi conscients que cela leur prendra un peu de temps et nous leur en sommes très reconnaissants 🙂
  • Mettre le paquet sur la data : créer une application, récupérer les données des annonces immobilières, faire tourner des modèles de cash flow (modèles financiers prévisionnels) sur chaque bien n’était qu’une première étape. Ce que nous souhaitons maintenant c’est enrichir tout ce travail de données de marché et de données sectorielles. Exemple : connaître le rendement potentiel d’un bien est une chose, mais savoir que ce type de bien est très recherché sur ce secteur, c’est encore mieux.
  • Mettre en place une vraie approche marketing et commerciale : bah oui, même si nous prenons beaucoup de plaisir à travailler sur Patrimmoine, il faudrait aussi que nous en fassions un business rentable 🙂
  • Investir un maximum sur la relation client : cela peut paraître bateau mais au delà de l’innovation et du secteur de l’immobilier, ce que nous aimons fondamentalement ce sont les relations humaines. Sinon, à quoi bon se lancer dans un métier d’accompagnement et de conseil ?

Nous allons nous arrêter là… ça commence à faire long 🙂
Patrimmoine est une belle aventure ; la rencontre de trois personnes qui avaient envie de se retrouver autour d’un projet entrepreneurial, sur un secteur qui les passionnait. De cette envie de partager un projet commun est née une belle idée de startup… Hâte de voir ce que donnera 2019.
Go, go, go Patrimmoine !

Image : Santa Hat by Alexa Mendoza from the Noun Project

2019-01-07T13:46:44+01:00

Leave A Comment